Transaction sécurisée en cours

Veuillez patienter

Chargement

Les cookies vous permettent de bénéficier de nombreuses fonctionnalités afin d'améliorer votre expérience sur le site MaForêt. En utilisant ce site, vous acceptez de recevoir des cookies conformément à notre politique sur les cookies. Fermer

  0 805 69 38 37 (Gratuit)   Aide
  • Guide d'utilisation
  • Nos dossiers
  • A propos de MaForêt
  • Accueil
  • AccueilAccueil Accueil Accueil

    5 idées reçues sur la forêt

    Il existe aujourd’hui un certain nombre de confusions sur la forêt. MaForêt vous propose d’éclaircir de manière brève cinq idées reçues sur la forêt. 

     

    1. La surface couverte par la forêt française régresse d’année en année

    Au contraire, la surface de forêt a connu une progression rapide et a quasiment doublé sa surface en un siècle et demi. Elle couvre aujourd’hui 28,6% du territoire Français et sa progression s’est stabilisée.

    2. La forêt française est surexploitée

    C’est faux, en France la récolte annuelle de bois est inférieure à la production biologique de la forêt. Chaque année, on ne récolte au plus que 60% de ce qui pousse ! Contrairement à ce que l’on pourrait croire, couper des arbres dans le cadre d'une gestion durable n’est pas détruire la forêt: c’est au contraire une optimisation de l’oeuvre de la nature. L’entretenir permet son renouvellement tout en la rendant moins vulnérables aux maladies et aux aléas climatiques.

     

    3. La forêt ne joue pas de rôle économique en France

    C’est une idée reçue, la filière forêt-bois représente 425 000 emplois ! La filière bois représente à elle seule un chiffre d’affaire de 60 milliards d’euros par an.

     

    4. La forêt n’a pas besoin d’être gérée

    Au contraire ! Il est vrai qu’un arbre n’a pas besoin de l’homme pour pousser, néanmoins la forêt est au mieux lorsque l’Homme et la Nature se conjuguent en harmonie. Cette action combinée permet d’une part à la forêt d’être plus résistante et en bonne santé, d’autre part de répondre aux besoins de notre société que ce soit en bois ou en capacité d’accueil. Sans cet équilibre, la cohabitation entre l'Homme et la forêt serait bien moins heureuse !

    Qui plus est, une forêt gérée de manière durable permet de lutter contre le réchauffement climatique: les arbres absorbent le plus de gaz carbonique lorsqu’ils poussent ! En conséquence, une forêt laissée à l’abandon est bien moins responsable écologiquement et humainement.

     

    5. La forêt française appartient à tout le monde

    C’est faux, la forêt appartient à 3 types de propriétaires fonciers:

    • les propriétaires de forêt privée

    • les collectivités territoriales

    • l’Etat

    Près des ¾ de la forêt française est privée ! Il y a ainsi 3,5 million de propriétaires de forêt privée en France. Ils sont qui plus est loin du cliché du “riche rentier” vivant de sa forêt: 53% des propriétaires sont ainsi agriculteurs, ouvriers, employés ou occupent des professions intermédiaire !

    En revanche, bien que la forêt soit principalement privée, dans une grande majorité des parcelles vous pouvez vous promener en tout légalité: 9 propriétaires sur 10 permettent au grand public d’accéder à leur forêt, en échange d’un respect logique des lieux.

     

    A voir aussi: